L'histoire des olives de Tripeiro

Autrefois, 

les oliviers étaient arrosés par des lévadas. Ce système fonctionnait par la gravité en suivant le cours d'eau en amont, en provenance de la montagne.


L'amphore

Datée de plus d'un siècle, cette amphore servait à stocker l'huile d'olive après son pressage. Grâce à son pouvoir de conservation, elle n'altérait pas le goût de l'huile. D'une contenance de 200L, son stockage se faisait dans la partie la plus fraiche de l'habitation, la cave. Un bouchon de liège servait à fermer cette imposante amphore.

Le moulin

A l'époque, les olives étaient pressées dans l'ancien moulin du village. Aujourd'hui, l'huile est pressée de manière moderne, afin de préserver et de ne pas altérer la qualité du produit fini. 
Le soir de Noël, le moulin pressait encore les huiles jusqu'au 15 janvier. Le moulin était alimenté par la rivière, qui faisait tourner le roue à aube, qui elle même faisait tourner la presse par un système mécanique. Lorsque les cabas étaient placés avec le moue des olives, sous la presse, cette dernière rentrait en action pour extraire l'huile des olives. L'huile était ensuite filtrée par de l'eau afin de lui retirer toute impureté. L'huile étant plus légère que l'eau, les impuretés tombées au fond de l'eau.

 La rivière

Elle serpente le village et elle traverse les oliveraies. En hiver son débit est impressionnant, elle vient de la Montanha das Estrelas, la montagne des étoiles. En été, elle s'assèche pendant plus de 2 mois. Au premiers orages, elle reprend vie. Les villageois l'endentent venir par un fort bourdonnement, tel un essaim d'abeilles en colère. L'eau arrive chargée de cendre des feux de l'été et reprend sa clarté une semaine après sa venue.  

Elle fini sa course dans le fleuve Ocreza. 

Le peuple des Maures

Ce peuple de travailleur, bien avant le XVIe siècle, vivaient à quelques kilomètres du village. Leurs vestiges sont toujours présents. Ils ont façonnés une partie de la rivière en ardoise noire, taillée et posée à 45 degrés les une des autres, dans le sens de l'écoulement de l'eau, afin de protéger les parcelles de champs d'oliveraies qui longent la rivière. Leur façonnage permettait de maintenir les terres pour qu'elles ne partent pas avec le flot de la rivière, lorsque celle-ci était trop puissante.

Découvrez tous les bienfaits de l'huile d'olive

Le moulin de Tripeiro

Jeune parcelle

L'ancienne amphore

La fontaine du village